Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pointe Saint Georges

7 Décembre 2012 , Rédigé par a bord de papyrus Publié dans #2012, #Senegal

 casamance Pointe St Georges 

A 1h30 de Karabane en remontant le fleuve accompagnés par un couple de dauphins, nous posons Papyrus devant un site magnifique, digne d’une carte postale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

casamance

La balade se fait en musique et pour la vigie je prends place sur la première barre de flèche. Les bancs de sables sont nombreux et nous sommes des débutants, pas toujours facile d’identifier le bon passage (nous avons talonné 2 fois depuis notre entrée dans le fleuve)… bien perchée, la visibilité est meilleure !


Les 26 maisons de Pointe St Georges abritent environ 200 personnes, des poules, des chèvres, des cochons, une foultitude d’oiseaux… Les ornithologues sont ici chez eux !
Sur la place centrale, aux abords du grand puits, trône un tamarin duquel s’échappe le chant d’oiseaux étranges. Surprise lorsque nous découvrons des chauve-souris !


casamance Pointe St Georges chauve-souris

 

casamance Pointe St Georges école 

L’école de Pointe St Georges compte 4 classes du primaire. Ensuite les enfants vont à Mblong (10 km) ou Ziguinchor pour le lycée, à Dakar pour la fac. Du fait des distances et du temps qu’il faut pour les parcourir, en pirogues, en taxi brousse, ce sont des parents ou des amis qui hébergent les jeunes pendant la période scolaire. Ainsi, Ousmane et Khadi vivent avec Michel et Georgina, écoliers de primaire, leurs deux filles sont, elles, chez leur grand-mère maternelle et ne rentrent à la maison que pour les vacances scolaires.

 

 

 

 

 

IMAG0333

 

Quand on arrive chez Ousmane et Khadi, on débarque en annexe sur la plage, et on entre par une petite terrasse au bord du fleuve. Ensuite on découvre une petite cour fleurie au sable balayé. Deux chambres accueillent les touristes dans cette maison d’hôte calme et fraîche.

Ousmane est guide et piroguier de l’association Océanium (Asso qui œuvre pour l’écologie maritime, mais qui comme tous ici, a quelques problèmes de gestion). 
Ousmane connait les oiseaux, les arbres et raconte à qui veux l’entendre son histoire et celle de son village.
En 92-93 des rebelles de Guinée-Bissau ont envahi une partie de la Casamance, expulsant, agressant et tuant les populations locales. Les villageois de Pointe St Georges ont fui pour ne revenir qu’en 94.
Depuis un détachement militaire sénégalais s’est installé dans l’ancien hôtel, vestiges d’une époque prospère où les toubabs déjeunaient devant un bassin de crocodiles, buvaient des coktails au bord de la piscine et égrainaient leurs nuits sur des rythmes afro-européens.


casamance Pointe St Georges vestiges d'une discothèque l’ancienne discothèque avec vue sur la mer.

 

 

casamance Pointe St Georges femme aux rizièrescasamance Pointe St Georges femme aux rizières2

Ici, ce sont les femmes qui travaillent aux champs. Depuis un mois c’est  la récolte du riz qui a été semé en juillet à la saison des pluies. La cueillette se fait un couteau en main, le pouce pince le brin contre la lame et coupe sec pour atterrir dans l’autre main. Une fois cette dernière pleine un brin de riz fait le lien.


 casamance haere fagots de riz 

 

 

On achemine ensuite des bassines pleines de fagots jusqu’au village.
Après une première phase de battage, les gains sont séchés au soleil. C’est au moulin que le riz blanc est obtenu.
En règle générale ce sont des associations, des programmes de jumelage (Espagne, région PACA…) qui ont financé les machines. Deux ou trois hommes de chaque village sont formés pour le fonctionnement et l’entretien du moulin. Les villageois paient à la bassine, ce qui permet de dédommager l’homme de service, acheter le gasoil et les pièces détachées.


 

 


Partager cet article

Commenter cet article

AfriBats 18/02/2014 19:22

Would you add your bat photo as a citizen-science observation to the AfriBats project on iNaturalist?:
http://www.inaturalist.org/projects/afribats

AfriBats will use your observations to better understand bat distributions and help protect bats in Africa.

Please locate your picture on the map as precisely as possible to maximise the scientific value of your records.

Many thanks!

PS: these are Gambian epauletted fruit bats (Epomophorus gambianus)

Papinou 07/12/2012 23:46

Bravo pour toutes ces belles photos; on s'y croirait !!!
Dans votre intérêt à l'Histoire vous portez la marque des grands voyageurs. Merci là aussi de nous en faire profiter.
Pas mal de prendre votre temps avant la grande traversée. Ca me réjouit fort que vous soyez en l'état d'esprit de bien profiter du moment présent.
Sachez que notre chère petite grande soeur Marité vient de s'éteindre soudainement à l'âge de 91 ans. Une lueur dans le ciel maintenant. Nous partons (avec Jo et Zette) dimanche pour l'accompagner
à son enterrement lundi(à même la terre par humilité selon le protocole de sa congrégation). Ne soyez pas tristes, sa vie fut bien remplie. Continuez à nous faire profiter de vos aventures. A
bientôt !!!

Des bisous du Papinou