Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle peau

4 Juin 2012 , Rédigé par a bord de papyrus Publié dans #2012

trimaran papyrus VU DE CIAO

 

Bien longtemps sans vous donner de nouvelles…

Désolés, en même temps nous ne sommes pas sûrs qu’un blog sur les travaux vous plaise au long cours.

Petit topo quand même.


Durant l’hiver, Papyrus s’est transformé. Parfois de façon visible, comme la déco, bien souvent le travail se situe dans les fonds, on remplace l’ancien : l’électricité, la plomberie, réservoir d’eau douce, isolation ; de multiples réparations de coque ou de roof ont été réalisées pour pallier aux infiltrations… Nous avons aussi installé un propulseur d’étrave, qui devrait considérablement soulager lors des manœuvres au port et un nouveau guindeau, l’ancien doit se transformer en cabestan de cockpit, une idée lumineuse de JB pour nous alléger l’envoie des voiles : un winch électrique de récupe !

 

 

IMAG0109BDIl y a deux semaines, nous avons commencé le décapage de la coque : l’ancien antifoulling* doit disparaitre, nous avons opté pour un Coppercoat. Cet antifoulling longue durée, au cuivre, plus écolo, devrait nous éviter de mettre Papyrus à terre durant 2 ou 3 ans… Romain qui nous a rejoints pour quelques jours n’est pas déçu : musculation et bronzage sont au programme !
JB s’est lancé dans la fabrication d’un tau de soleil** et d’un bossoir***.


Entre habitants du port l’entraide, les coups de main sont monnaie courante. Merci les « Marjalou », David et Virginie ! C’est la vie des chantiers : les expériences se mêlent, radio ponton tourne au café le matin ou à l’apéro.


L’été s’est installé à Port St Louis depuis 2 ou 3 semaines, le thermomètre taquine les 30°C. Le vent ne nous laisse pas beaucoup de répit, rares sont les journées apaisantes où mistral et tramontane nous font le plaisir de ne pas chanter. Certains jours on couperait bien la sono : « rave party » ok, mais les « afters » ça suffit ! Les hommes sont irritables, le travail devient dur, voire impossible. Les bateaux aussi se fatiguent. Leurs gréements soufflent, sifflent, chantent puis cognent, se battent contre les éléments. Parfois dans la bataille, l’un d’eux perd un chandelier, des bouts, ou une antenne…


Autour de nous, le paysage change : depuis les vacances de Pâques plusieurs propriétaires ont préparé leur navires en vue d’une mise à l’eau… le vide se fait autour de nous et nous motive, s’il en est besoin, pour se mettre à flots très vite. Objectif 1er juillet ! Ensuite petits ronds dans l’eau entre la corse et le littoral, pour amorcer une descente vers Gibraltar mi-août. Transatlantique prévue pour Décembre ! Ouf, de l’écrire ça m’impressionne !


 

Travaux-2011-2012-0476.JPGNous avons eu le plaisir de donner un petit coup de main à Michel et Sylvie, nos voisins bâbord de l’hiver. Après quelques semaines d’entretien et de mise en beauté de leur catamaran, c’est le départ pour un tour d’Espagne, destination Biarritz.
Mettre un bateau à l’eau n’est pas anodin. C’est l’aboutissement d’un rêve, d’une réflexion… C’est aussi partir, choisir une autre vie, pour une semaine, un mois ou plus, peu importe, on quitte le monde des terriens, on se met entre parenthèses. Voir partir les copains met du baume au cœur, chaque départ est un pas de plus vers le nôtre. C’est une évidence, les bateaux entrent et sortent des ports… avec une variable plus ou moins maitrisée et maitrisable : le temps écoulé entre les deux !


Prochain rendez-vous sur l’eau…

 

*Antifoulling : peinture antisalissure qui s’applique sur les parties immergées de la coque pour éviter l’accroche d’algues et de coquillages qui à terme endommage les structures, et réduit les performances de glisse du bateau.
**tau de soleil : structure en inox recevant une toile permettant de se protéger du soleil. Elle reçoit également des panneaux solaires.
***bossoir : portique en inox situé sur l’arrière du voilier sur lequel on hisse l’annexe grâce à un système de palans.

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Edwige et François 05/06/2012 23:06

Salut tous les deux.
Ca sent bon l'iode...On connaît ce cheminement vers le départ tant attendu, un mélange de j'y vais mais j'ai peur. Et après on voit que tout va bien, on apprend chaque jour et ça surf tout seul.
Même pas un mois avant le départ...c'est chaud!
Nous avons fêté les un an de notre départ le 2 Juin. Nous partons demain pour Saint Lucie puis les Grenadines. Allez, ce sera pour vous dans 6 mois.
On est content pour vous et vivement une petite soirée à bord...du genre Noël en Martinique.
Plein de bisous. On pense souvent à vous.

Les Téou.