Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre vie hors de l’eau (1)

28 Octobre 2011 , Rédigé par a bord de papyrus Publié dans #2011

Me voilà une nouvelle fois à bord d’un TGV  Avignon-Paris. J’ai la chance d’avoir retrouvé quelques contacts boulot en production audiovisuelle, merci Fabienne ! Alors je vais quelques jours par mois lancer des « top » et autres décomptes aux oreilles de techniciens assidus ou blasés, cela dépend !

Pendant ce temps, mon Amoureux s’affaire à la tache sur Papyrus… ou dessous, cela dépend aussi !

Nous avons repris les travaux de grand entretien de notre maison-bateau. Pour l’instant il s’apparente plus à une caravane échouée à 2 mètres de haut qu’à une quelconque embarcation flottante, mais nous ne sommes pas encore lassés de cette vie un peu particulière.

 

Petit aperçu :

- emprunter une échelle à chaque fois qu’on entre ou sort du bateau

- faire les courses tous les trois jours parce que dans un frigo de 50L on ne met pas grand-chose

- avec beaucoup de courage, esquiver les apéros sur les bateaux copains…

- charger les batteries tous les trois ou quatre jours environ, à moins de sortir les bougies, de pomper à la main pour avoir de l’eau

- faire le plein du réservoir d’eau tous les deux ou trois jours, ça dépend du temps passé à chanter sous la douche

Et encore mon super bricoleur préféré a raccordé les évacuations d’eaux usées à l’égout, avant cela tout le confort sanitaire était déplacé à la capitainerie du port… depuis on fait beaucoup moins de marche à pied !

- participer quelques fois à l'Happy Hour du troquet du Port, "Joséphine"

 

Côté travaux :

Nous avons profité des beaux jours sans vent pour avancer au mieux les extérieurs :

Travaux-2011-2012 1714BD

 

 

Le puit de dérive était une de nos principales inquiétudes.

Une infiltration s’était manifestée dès la mise à l’eau du bateau. Après avoir extrait la quille lors de la mise à sec, nous avons constaté des fissures et des bois mangés par les vers… des vers assez costauds puisque leurs galeries sont d’un diamètre équivalent  à celui de mon auriculaire !

 

 

 

 

 

 

Le travail sur le pont est entrepris de concert. Une reprise générale des capots et entourages de capots des bailles des flotteurs latéraux est indispensable, ainsi que le support de guindeau. L’eau s’est infiltrée malicieusement dans les différentes strates du CP marine, certainement le résultat de l’épisode neigeux de 2009.

C’est un travail digne d’un suisse de Gruyère… ou d’un composteur : faire des trous… et évidemment reboucher les trous.

 

Travaux-2011-2012 1727BD  Travaux-2011-2012 1748BD

support de guindeau pendant et après rénovation

 

 

La météo, bien que clémente, va sans tarder nous forcer à un repli dans le bateau. Le mistral ne nous permet pas de travailler dehors, tout vol… comme les planches sur le pare-brise !

 

(Plus de photos dans l'album travaux)

Partager cet article

Commenter cet article

Marion 04/11/2011 18:39


Ben pourquoi vous esquivez les apéros des voisins ?
Je vous embrasse bien fort, vous me manquez.


Marie-Claude Delahaye 28/10/2011 19:45


Heureuse d'avoir des nouvelles.
Je vous envoie tout le soleil dont vous avez besoin.
Bises
Marie