Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

M’diq, Tétouan

20 Septembre 2012 , Rédigé par a bord de papyrus Publié dans #2012, #Méditerranée

On dit de M’diq que c’est le St Tropez du nord du Maroc.

Le tourisme est assez développé, et surtout le roi Mohammed VI y possède sa résidence d’été. Quand il arrive, c’est avec plus de mille employés, une partie de son haras, plusieurs yachts, scooters des mers, sans oublier la garde royale, bref c’est le roi !
D’ailleurs une croisette borde l’avenue du littoral, et la marina est en pleine expansion… Enfin, le souci est que rien n’est encore ouvert et que les pontons sont réservés en permanence pour sa majesté, résultat c’est le désert !

IMAG0257BD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus loin le port de pêche : la vie !
Ici on pêche la sardine, les restaurants servent des sardines boucanées du matin au soir pour 1 euros la portion… Comme disait Coluche : « direct du producteur au consommateur ! »

IMAG0244BDIMAG0246BD
Pendant qu’on se lèche les doigts d’un côté, de l’autre les marins se reposent de leur nuit de pêche. D’autres œuvrent à la réparation des filets…

 

Maroc 3593BD

A quelques kilomètres à l’est, Tétouan avec sa vieille ville.
La médina, le lieu du commerce. Il est encore tôt et les échoppes s’ouvrent au compte goute. C’est un véritable labyrinthe de ruelles semblables les unes aux autres.

Maroc 3566BD
La caverne d’Ali baba ne comptait certainement pas autant de trésors : on trouve de tout ici ! Légumes, poissons, viandes, café, babouches, cuir, tissus, mais aussi quincaillerie, menuiserie, maçonnerie…
Les rues sont étroites et abruptes. Un homme s’engage dans l’une d’elles, tirant une charrette à bras qui menace à chaque seconde d’embarquer le pauvre trimeur. Le chargement semble de plusieurs centaines de kilos, l’homme est épais comme un haricot sec, rien à voir avec un fort des halles ni même Jean Val jean ! Trois ou quatre bonnes âmes plantent leurs épaules au cul de l’attelage qui fait maintenant du surplace. L’effort conjugué le fait décoller tranquillement mais surement… Voilà c’est reparti… Ça tombe bien, parce qu’un deuxième attelage arrive !

 

Album photos Maroc

Partager cet article

Commenter cet article