Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De Kabila à La Graciosa, iles Canaries

20 Septembre 2012 , Rédigé par a bord de papyrus Publié dans #2012, #Traversées

traversee-maroc-canaries 3612BD

Joyeux anniversaire Joli Papa !

Aujourd’hui 14 septembre 2012 marque un passage pour nous trois ! Comme tu nous l’as écris, tu

franchi le cap des 80 piges et nous celui du détroit de Gibraltar !

Pour la troisième fois nous appareillons avec le désir de passer en Atlantique, et jamais nous ne

nous en sommes sentis aussi près. C’est dans une purée de pois que nous quittons Kabila : chose

étrange et plutôt flippante que de s’engager sur cette route avec une visibilité très réduite, alors

que nous ne voulions pas traverser de nuit ! Heureusement vers 12h30 le soleil perce la couche

nuageuse et le brouillard se dissipe laissant tout à notre aise la vue des côtes marocaines et

espagnoles et surtout celle des cargos et autre ferries… 

« Voir Tanger et voyager ! » 

Le vent annoncé n’est pas suffisant pour nous propulser vers la sortie, d’autant que les courants

eux sont bien présents. C’est donc à la voile et au moteur que nous débouchons sur le grand

océan !

Tu vois Joli Papa, on s’en fait tout un roman et puis ça passe comme une lettre à la poste !

Au final, des remous, peu de vent, du moteur, quelques gros immeubles flottants… tout c’est bien passé ! Comme dit Jef, c’est notre Karma !

                                                                                                                                                                                 

Dimanche 16 septembre 2012

traversee-maroc-canaries 3640BD

JB a 52 ans ! et ça se fête !
Sous prétexte de faire tourner le déssalinisateur dont les membranes pourraient s’abimer, le groupe électrogène tourne 10 min de plus pour le ballon d’eau chaude… Humm, c’est bon une douche et chaude en plus !
Vers midi un ballet de dauphins vient saluer en nombre ce jour anniversaire.
Les entrecôtes sont accompagnées d’un Saint Esthèphe, Château haut-Marbuzet  2002 (merci Roxane et Jérémy !)
Zut ! J’ai oublié les œufs… Une crème « Mont Blanc » et des petits sablés bretons remplacent le gâteau au chocolat !
Des plaisirs simples qui prennent un sens bien différent ici, sur l’océan, entre le Maroc et les Canaries.
Joyeux anniversaire mon capitaine !


BLU.

 

Canaries 3896BDProfitant de notre escale Marocaine et surtout des connaissances de nos copains, j'ai enfin plongé le nez dans le montage de notre BLU de bord. Une BLU c'est une radio qui travaille sur des plages de fréquences que nous n'utilisons pas en tant que terrien. Ce qu'il faut savoir, c'est que la portée de ces ondes est très grande, pour exemple le continent américain devient à notre portée depuis l'Europe ou l'Afrique. Bref je ne vous ferais pas un cours, j'en aurais plutôt moi-même grand besoin.

Merci Jean-luc pour tes trucs et astuces, et merci Franck pour les logiciels et le rapide cours pour les exploiter. Comme d'habitude, c'est Fred qui s'y colle. Elle a çà dans la peau que de bidouiller les notices et logiciels. Toujours est-il qu'elle a enfin su récupérer des fax météo en pleine mer lors du voyage Maroc/Canaries... ! C'est cool même s'il faut affiner encore l'histoire. Pour l'instant, les fax ne sont pas très exploitables, et c'est drôle de la voir écouter ces signaux qui datent d'un autre temps, ambiance poste d'écoute de sous-marin dans les vieux films de guerre... En attendant, nous sommes les heureux possesseurs d'une très belle carte météo des Antilles, mais c'est encore un peu tôt.

 

Motor, vous avez encore dit motor... !

Canaries 3895BD

 

C'est aussi en plein océan et sous voile qu'il me vient l'idée d'aller visiter Freink, histoire de lui dire combien nous l'aimons surtout quand il démarre.

Rapide coup d'oeil, RAS. Viens le contrôle de l'huile et là le bad dream reprend, la jauge d'huile et pleine à craquer... Mais pas de mayo cette fois-ci.

Du coup, c'est parti pour une séance de mécanique dans la houle. Vidange de 8 bons litres d'eau de mer dans le carter d'huile et extraction de l'eau qui remplissait les cylindres. Remontage de l'ensemble et le son « magique » du moteur qui démarre à nouveau...

A force d'éliminer les défauts de montage, il faut bien admettre cette fois-ci que l'eau ne peut pénétrer dans le moteur que par l'échappement dès que les vagues se bousculent sous les ailes au niveau de la sortie des gaz, le moteur à l'arrêt. Il existe bien une parade normalement qui consiste à placer un « water lock » qui comme son nom l'indique empêche la mer d'envahir le moteur. Je ne sais vraiment pas comment Michel (l'ancien propriétaire) a fait durant toutes ces années... Quoi qu'il en soit, nous devons urgemment trouver une solution définitive, c'est déjà un miracle que Freink accepte encore de faire son taf après tant de mauvais traitements.


Lundi 17

traversee-maroc-canaries 3652BD

Nous avons envoyé le spi pour la première fois, c’est un vrai plaisir de se faire tracter par cette bulle.
La préparation a pris la matinée étant donné que tout le dispositif de pont n’a pas été remis en place.

 

Mardi 18

traversee-maroc-canaries 3797BD

Terre en vue !
Des grands dauphins nous accueillent. Nous aurons photographié dans nos mémoires le double saut majestueux en arrière, comme « flipper le dauphin ».
« Boum », un bruit sourd et très ample. Que se passe-t ’il ? Qu’avons-nous heurté ? Mais c’est quoi tous ces trucs dans l’eau ? Un étang de tortues, nous traversons une colonie de tortues !!!
C’est alors un slalom de deux ou trois heures qui commence, il n’est pas question d’abimer ces petites bêtes… Après vérification, celle qui a tapé a dû en être quitte pour une migraine…


98h 40min, 624 miles ! Une traversée en demie teinte car 2/3 du temps a été marqué par le ronronnement de Freink. En revanche c’est une mer calme, avec cette fameuse houle longue qui impacte à peine, rien à voir avec la bouilloire méditerranéenne.


Quatre couchers et quatre levers de soleil, deux ou trois cargos par jour, parfois vu de très près, deux passagers clandestins (le calamar n’a pas survécu à son échouage de nuit sur le flotteur bâbord qui reste un grand mystère !).

traversee-maroc-canaries 3641BD


Album photos Traversée Maroc-Canaries

 

Partager cet article

Commenter cet article

Michelle 29/09/2012 10:47

Bon anniversaire Capitaine avec un peu de retard mais l intention est là!

BISES A VOUS 2!

Michelle & Marc.

Michel Lefebvre 25/09/2012 09:11

Ca me fait bicher de vous savoir aux Canaries... Bravo pour ce premier(grand)pas vers les tropiques...

Quant au strike "tortues"... Avec 3 coques, vous avez plus de chances ! C'est limite de la triche !

A+
Ciao

Stéphanie Cleophee jean Luc 21/09/2012 01:16

Quel bol d'air en vous lisant! Bon vent chers amis...nous vous embrassons! Nous 3

DANTA 21/09/2012 00:22

Content de vous savoir bien arrivée. Je vous attends aux Antilles pour le Ti punch. Frank

Téou 20/09/2012 16:55

Bravo! beau départ et déjà tellement d'histoires...
Bienvenue à JB dans le club des 52 piges, maintenant il reste autant.
Profitez bien de tout ça en attendant que les alizés s'établissent.
Bon vent.

Téou.