Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14 août 2012

20 Septembre 2012 , Rédigé par a bord de papyrus Publié dans #2012, #Méditerranée

Baleares 0052bd

C’est aujourd’hui que nous quittons  le nid français ! Sortir des sentiers battus de la côte d’Azur. Aller taquiner la grande bleue au plus près de son cœur. En route pour notre première traversée, cap sur Minorque !

Il est 15h et avec Cath et Véro à bord nous larguons les amarres. La larme à l’œil nous laissons Fabie sur le quai de Sanary/mer, travail oblige, elle débarque ici.
Un départ en deux temps car une drosse (câble d’acier qui relie la barre à roue au safran) est sortie de sa poulie, nous ne sommes plus manœuvrant. En 2 minutes le problème est résolu et nous voilà en route vers notre première grande aventure.
Ce n’est pas un départ avec les meilleures conditions météo pour la voile mais nous touchons quand même un peu de vent ! Nous admirons le coucher de soleil annonçant notre première nuit en mer autour d’un verre.


Baleares 3275BD
Et comme pour nous souhaiter bon voyage, un groupe de Globicéphales noir (petites baleines de 3m dont la tête est en forme de globe) qui se reposaient à quelques centaines de mètres de notre route, vient nager autour de ce drôle d’oiseau qui fait du bruit avec son moteur.

Un contact émouvant et impressionnant. Curiosité ? Nous sommes sous le charme.

 

Baleares 3295BD Et ce n’est pas fini : quelques minutes plus tard ce sont des dauphins qui bondissent à la proue de Papyrus. Quel feu d’artifice ! Nous sommes au spectacle, applaudissant à chaque saut.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il fait nuit, les étoiles scintillent, les quelques miles parcourus nous délivrent des perturbations lumineuses des villes. Nous identifions les 3 ou 4 que nous connaissons : la grande ours, cassiopée, le scorpion, mars, vénus… et puis c’est un nouveau festival. Ces jours de la mi-août, la terre entre dans le champ orbital d’un nuage de poussières, comme tous les ans à cette période. Ces poussières au contact de l’atmosphère terrestre se désintègrent pour former les étoiles filantes. Nouveau réjouissement de l’équipage. Si ce n’est pas de bon augure tout ça !

 

Baleares 3369BD

Minuit. JB qui a fait le premier quart va se reposer et je prends la relève, accompagnée de Cath. C’est chouette de faire cette première expérience de route de nuit entre frangines !
Des lueurs au loin : un cargo. La pratique après la théorie. Mais dans quel sens va-t’ il ?  Au bout d’une demie heure je réveille JB (mille excuses !) pour avoir confirmation : il faut faire ses premières armes et s’habituer aux usagers de la mer !

La 2ème journée et surtout la 2ème nuit seront plus agitées. Le vent est contre nous, la houle aussi. C’est au moteur que nous ferons la plus grande part de la route, et quand vers 4h du matin je distingue le phare de  Cabo Cavalleria, c’est un peu un soulagement.
Nous arrivons sous voile à Fornells où Virginie et David nous accueillent.

Baleares 3349BD

Les potes de Port Nap sont aux Baléares depuis trois semaines et nous allons croiser nos routes puisqu’ils ont pour projet de faire la Transat aussi. Mais pour l’instant c’est le repos du guerrier !

Cath et Véro n’ayant pas de congés extensibles, nous parcourons Minorque puis Majorque durant une semaine afin de rejoindre Palma, dernier port pour elles d’où elles rejoindrons le continent à bord d’un ferry.
De mouillage dans les calas en mouillage dans les avant ports, de baignades à tout heure en promenade dans les villes, la semaine s’écoule et c’est déjà Palma. Nous voilà tous les deux pour la première fois depuis la mise à l’eau de Papyrus ! C’est bien mais ça fait aussi un grand vide.
C’était vraiment un bel été  en famille. Merci à vous tous d’avoir partagé le début de notre nouvelle vie !

Album photos Baléares

Partager cet article

Commenter cet article